Abarth neuve et occasion : comparer les prix et les modèles

Retrouvez toutes les voitures Abarth sur LeComparateurAuto. Comparer les prix de tous les modèles de Abarth, et acheter votre voiture moins chere, neuve ou occasion

Logo abarth

DESCRIPTION ET HISTORIQUE ABARTH

Abarth, société fondée en 1949 à Turin par Carlo Abarth né Karl Abarth à Vienne, en Autriche le 15 novembre 1908 , il adoptera définitivement le prénom de Carlo après la Deuxième Guerre mondiale, lorsqu'il s'installera en Italie, dans les faubourgs de Turin, à proximité des usines de Fiat et de Lancia, pour fonder sa société de préparation voitures pour la course qui fabriqua en grande série surtout des modèles Fiat. Le succès des productions de l'entreprise et sa renommée est due aux pots d'échappement, produits pour un grand nombre d'autres voitures, notamment Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Simca et Porsche.

Le symbole fétiche de l'entreprise, qui sera également repris dans son logo, est le scorpion, signe du zodiaque de son fondateur, et ornera toutes les voitures de compétition de la marque, dont les premières réalisées sur les bases de modèles Cisitalia.

L'entreprise restera indépendante jusqu'en 1971, année où elle fut reprise par le géant Fiat Auto. À partir de ce moment-là, Abarth devint la référence des versions sportives des différentes marques du groupe, et notamment Autobianchi. Une importante collaboration intervint dès l'avant projet avec Lancia, en collaboration avec la carrosserie Pininfarina, pour la réalisation de la Lancia Rally 037.

L'écurie de course Abarth fut vendue à Enzo Osella.

Abarth devient ensuite officiellement le département « sport » de la maison mère Fiat.

C'est ainsi que certains modèles Fiat, Lancia et Autobianchi également, puisque toutes ces marques appartenant à Fiat Auto, furent co-signé Abarth.

Les plus célèbres élaborations Abarth furent les Fiat Abarth 595 SS et 695 SS. La dernière voiture à laquelle Abarth a collaboré fut la Autobianchi A112 Abarth.

En début d'année 2007 la direction de Fiat Group Auto a décidé de relancer la marque Abarth avec la Grande Punto Abarth, qui reprend le nom prestigieux du département sport de Fiat.

D'autres versions vont suivre comme les nouvelles 500 Abarth qui dispose d'une mécanique de 135 ch, et peut être la Bravo Abarth.

Les débuts d'Abarth

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l'économie de l'Italie, comme quasiment tous les pays ayant participé au conflit, connaît des difficultés et notamment le secteur de la construction automobile. De nombreuses marques n'ont pas survécu aux six années de guerre. Les compétitions étaient strictement contrôlées et limitées. C'est à cette époque que la marque Cisitalia apparaît et s'était adjoint les compétences d'un jeune préparateur. Après la disparition de ce constructeur, Abarth réutilisa quelques voitures Cisitalia invendues qu'il racheta. Sa principale activité et source de financement, pour sa division préparation et courses, sera la production d'accessoires comme les fameux pots d'échappement Abarth à la sonorité incomparable.

C'est à partir de la transformation des Fiat 600 puis des Fiat 500 que les transformations et élaborations Abarth ont acquis leurs lettres de noblesse et leur réputation.

Les premières transformations et dérivés

Carlo Abarth, comme il aimait se définir, était un vrai créateur d'automobiles « élaborées mais pas préparées ». C'est en effet grâce aux kits de transformation pour la Fiat 600 qu'Abarth fit ses plus grands pas vers le chemin de la gloire. Cette idée lui vint alors qu'il présentait à la presse la première voiture de série badgée Abarth, la « Fiat 600 dérivation Abarth 750 ».

Comme on l'imagine à la lecture de son nom, la première intervention fut effectuée sur la cylindrée, tout en maintenant l'implantation mécanique et tous les composants principaux de la berline de série, même la coque, qui, par exemple, dans la version spéciale aérodynamique carrossée par Pininfarina, établit plusieurs records internationaux.

Les voitures

Les premières Fiat Abarth dérivées de la normale Fiat 600 furent particulièrement renommées et appréciées par les jeunes générations de l'époque[réf. nécessaire], la Fiat-Abarth 750 dont la production débuta en 1956. Très rapidement le kit de transformation a été commercialisé pour les automobilistes les plus chevronnés et voulant opérer directement sur la voiture.

À la fin de l'année 1960, Abarth débuta la fabrication de l'Abarth 850 TC (Turismo Competizione), qui restera au catalogue jusqu'en 1966.

Fiat fournissait directement à Abarth les coques des Fiat 600 sans les parties mécaniques traitées par Abarth comme les arbres moteur, les freins, le carburateur et l'échappement, qui étaient montés directement dans les ateliers Abarth lors de la transformation de Fiat 600 en Abarth 850 TC.

Nota : L'Abarth 850 TC n'est pas une Fiat 850 transformée mais une Fiat 600 recevant un moteur porté à 850 cm3.

Au cours de 1962, deux versions de la 850 TC furent réalisées :

  • la TC Nürburgring, dont le moteur développait 55 cv CUNA à 6500 tr/mn. Cette version fut construite pour célébrer la victoire obtenue en 1961 par une Abarth 850 aux 500 km de Nürburgring,
  • la TC/SS, dont le moteur développait 57 cv CUNA à 6500 tr/mn. Vers la fin de 1962, cette version a été rebaptisée « 850 TC Nürburgring Corsa ».

Les marques automobiles